François Nisse, jeteur de ponts Depuis une quinzaine d'années, je collabore avec différentes maisons d'éditions, revues, associations, entreprises, organisations comme consultant en philosophie et lettres, avec comme particularité d'agir à la fois sur le plan formel, en tant que réviseur de messages textuels comme visuels, et conseiller de fond sur les contenus idéologiques de tout objet communicationnel que j'aide à discerner, peser, penser, transformer, accoucher.

De la multiplicité de tâches distinctes qu'une solide expérience me permet d'embrasser, j'ai notamment dirigé une équipe de correction au sein d'une rédaction pour un journal local, réécrit et refondé une plateforme numérique d'exercices pratiques à destination d'étudiants en sociologie pour le département de sciences politiques d'une université wallonne, ou encore participé à l'édition ou la réédition, comme correcteur expert, de dizaines d'articles et d'ouvrages, dont récemment « L'Être contre l'Avoir » pour sa reparution aux éditions du Retour aux sources.

Investi dans les métiers d'Internet et m'adonnant à la pratique de nombreux logiciels que j'utilise au quotidien dans toute la diversité de mes activités depuis le tout début des années deux mille, je conjugue la maîtrise d'un large éventail d'outils techniques à un profil critique exigeant. Cette conjonction fait l'unicité d'un profil de haut niveau de coordinateur, médiateur, jeteur de ponts, accoucheur et perfectionneur d'idées.

Parallèlement à ma mission principale de correcteur chevronné dans laquelle je suis spécialisé et qui me vaut la confiance de plusieurs professionnels des métiers de l'édition et du livre, je collabore depuis plus d'une décennie avec des agences web et acteurs des secteurs culturels, universitaires, associatifs, éditoriaux, journalistiques ou politiques, en portant tour à tour les casquettes de conseiller polyvalent en communication, enseignant, rédacteur, de graphiste ou encore d'animateur de communautés (community manager). Mon profil multipolaire a notamment été mis à contribution dans la sphère politique, en tant qu'attaché parlementaire, où j'ai opéré à la fois comme rédacteur, correcteur, conseiller, infographiste et même photographe.

Il me tient toujours à cœur de souligner que ma singularité se mesure peut-être moins à l'aune d'un bagage purement technique qu'à celle de la valeur que j'accorde aux relations et à la qualité que je mets un point d'honneur à accorder à mes échanges, que je persévère à maintenir attentivement et authentiquement humains, à la différence de la mission objective et souvent ignorée de la communication artificielle, formatée, psittaciste, servile et régnante des communicants bruyants, frustes et structurellement analphabètes des raisons mercatiques.

Enfin, j'écris aussi depuis plusieurs années des articles de fond pour différents sites et collectifs et ai lancé, en 2015, la chaîne d'éducation critique « Jalons de conscience » où je tente de mettre à profit mes compétences au profit de la critique essentielle.